Arduino Blog »Améliorer la collaboration homme-robot avec GhostAR

Arduino Blog »Améliorer la collaboration homme-robot avec GhostAR


Améliorez la collaboration homme-robot avec GhostAR

Équipe Arduino26 novembre 2019

À mesure que la robotique avance, l’avenir pourrait certainement impliquer des humains et des éléments automatisés travaillant en équipe. La question devient alors, comment concevez-vous une telle interaction? Une équipe de chercheurs de l’Université Purdue tente de fournir une solution avec leur système GhostAR.

La configuration enregistre les mouvements humains pour une lecture ultérieure en réalité augmentée, tandis qu'un partenaire robotique est programmé pour contourner un avatar «fantôme». Cela permet à un utilisateur de planifier la manière de collaborer avec le robot et de résoudre les problèmes avant d'effectuer une tâche.

Le matériel de GhostAR comprend un casque Oculus Rift et une fonction de suivi des DEL infrarouges, ainsi que de véritables robots utilisés pour le développement. Le matériel de simulation comprend un robot Tinkerkit Braccio à six axes, ainsi qu’une base à plusieurs roues contrôlée par Arduino, qui permet de monter un robot, un bras ou une caméra, selon les besoins.

Vous trouverez plus d’informations sur le projet dans le document de recherche de l’équipe.

Avec GhostX, quel que soit le plan choisi par l'utilisateur avec la forme fantôme du robot tout en portant une monture de réalité augmentée, il est communiqué au vrai robot via une connexion en nuage – permettant ainsi à l'utilisateur et au robot de savoir ce que l'autre fait pendant l'exécution d'un tâche.
Le système permet également à l'utilisateur de planifier une tâche directement dans le temps et dans l'espace, sans aucune connaissance en programmation.

En premier lieu, l'utilisateur exécute la partie humaine de la tâche, à compléter avec un robot. Le système capture ensuite le comportement de l’être humain et l’affiche à l’utilisateur sous la forme d’un fantôme avatar, représentant la présence de l’utilisateur dans le temps et dans l’espace.

En utilisant le fantôme humain comme référence spatio-temporelle, l’utilisateur programme le robot via son propre fantôme pour qu’il corresponde au rôle de l’homme. L'utilisateur et le robot effectuent ensuite la tâche à la manière de leurs fantômes.

Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via le flux RSS 2.0.

Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback depuis votre propre site.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *